Immobilier

Immobilier : les 5 différentes stratégies d’investissements locatifs à connaître en 2021

Un conseil en investissement que les nouveaux investisseurs entendent tout le temps est de clarifier leurs objectifs et leur stratégie d’investissement. Bien que les objectifs d’investissement soient très individuels, il n’y a vraiment que quelques stratégies immobilières différentes parmi lesquelles choisir.

Dans cette optique, cet article a listé pour vous 5 stratégies immobilières. Examinez-les afin de déterminer quelle approche est la plus logique à suivre lorsque vous commencez votre carrière dans l’immobilier.

1.     Les locations à court terme

De nos jours, les locations à court terme ont été popularisées par des sites comme Airbnb ou VRBO. Comme son nom l’indique, une stratégie de location à court terme implique que les locataires ne n’occuperont pas l’appartement/la maison longtemps. De plus, les locations à court terme mettent en œuvre souvent des maisons de vacances ou même des appartements loués afin de générer des revenus locatifs.

L’avantage de choisir des locations à court terme plutôt qu’une stratégie à long terme est que vous avez souvent plus de souplesse avec vos options de location. Par exemple, si vous voulez utiliser la propriété comme une escapade de temps en temps, vous aurez cette flexibilité.

Toutefois, l’inconvénient est une fiabilité moindre de votre trésorerie et vous prenez souvent plus de risques en raison du nombre de personnes qui passe par votre location.

2.     La stratégie d’acquisition et de conservation

Si vous avez l’habitude de lire un blog de conseil en investissement immobilier, vous saurez qu’il s’agit d’une stratégie d’investissement immobilier courante, en particulier parmi les nouveaux investisseurs. Avec cette approche, l’investisseur achètera un bien locatif, trouvera un locataire pour le louer et percevra des revenus locatifs réguliers.

Bien que cette stratégie soit le plus souvent envisagée dans un contexte immobilier résidentiel, elle peut également être utilisée dans l’immobilier commercial. Souvent, les investisseurs commenceront avec un seul immeuble de placement et opteront pour d’autres au fil du temps.

Le principal avantage de cette stratégie est qu’elle offre un potentiel de flux de trésorerie régulier. Cela provient notamment des paiements de loyer mensuels, ainsi qu’un potentiel de profit à long terme de l’appréciation.

Cependant, l’inconvénient est qu’il s’agit d’une stratégie d’investissement active. Ainsi, si vous décidez d’emprunter cette voie, soyez prêt à être propriétaire et à assumer tous les travaux que cela implique.

3.     La vente en gros de biens immobiliers

Également connue sous le nom de « micro flipping », cette stratégie consiste à acheter une propriété sous-évaluée pour le marché. Par la suite, cette dernière sera concédée très rapidement à un acheteur final dans un but lucratif.

L’un des principaux avantages de la vente en gros est qu’elle nécessite très peu de capital pour démarrer. En règle générale, lors de ces transactions, vous pouvez utiliser un financement transactionnel pour acheter la propriété pendant une courte période.

Cela dit, dans la pratique, la vente en gros peut devenir délicate. Dans de nombreuses juridictions, il existe des règles et des réglementations concernant les personnes pouvant toucher une commission sur une transaction immobilière et la manière dont elles peuvent le faire. De plus, la vente en gros repose en grande partie sur un réseau établi d’acheteurs finaux prêts à acheter vos propriétés.

4.     Retaper et vendre une propriété

Au cours des dernières années, il semble que tout le monde veut commencer à gagner de l’argent en rénovant et en vendant des maisons. Au cas où vous ne le sauriez pas, cette stratégie d’investissement consiste à acheter une propriété résidentielle sous-évaluée sur un marché immobilier, à la retaper, puis à la vendre rapidement à profit.

Ici, le principal avantage est que vous n’avez pas à vous soucier de la gestion immobilière. En effet, les actifs immobiliers que vous achetez ne doivent être conservés que pendant une courte période avant d’être vendus.

Cependant, l’inconvénient réside dans le fait que rénover des maisons demande beaucoup de travail. De plus, il est très facile de perdre de l’argent en un clin d’œil. Il y a toujours un risque que vous amélioriez excessivement la propriété et que vous ne puissiez pas retirer votre investissement de la maison. Cela est particulièrement courant lorsque vous êtes nouveau dans le domaine de l’immobilier.

5.     Le financement participatif (ou crowdfunding)

La dernière stratégie que l’on va décrire pour vous aider à constituer un portefeuille immobilier est le financement participatif. Dans le crowdfunding, un promoteur immobilier expérimenté identifiera une opportunité d’investissement, mais n’aura pas le capital pour la faire fonctionner par lui-même. Au lieu de cela, il utilisera une plateforme numérique pour mettre en commun le capital d’investisseurs individuels, qui achètent des actions similaires à d’autres formes d’investissement en actions.

Encore une fois, cette stratégie peut être un excellent choix pour ceux qui souhaitent générer des revenus passifs. De plus, vous n’avez pas besoin d’en savoir beaucoup sur le fait d’être un investisseur immobilier pour participer au financement participatif.

L’inconvénient est qu’il vous appartient de vérifier l’opportunité d’investissement et de vous assurer qu’elle vaut votre contribution.

Author: Damien