Les différents sites archéologiques immanquables le temps d’un séjour en Indonésie

Le territoire indonésien impressionne davantage les passionnés d’aventure et de découvertes. Non seulement l’Indonésie possède des paysages à couper le souffle, mais aussi des sites archéologiques les plus impressionnants du monde. Pour en savoir plus, les touristes peuvent y programmer une visite personnalisée pour découvrir ces merveilles historiques retraçant l’histoire de l’humanité.

Sangiran, un des sites archéologiques les plus incontournables de Java

Situé à environ 15 km au nord de la région de Surakarta, sur l’île de Java, le site archéologique Sangiran dévoile un trésor paléontologique. Il est officiellement classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996. Chaque année, des milliers de passionnés d’aventure et d’archéologie des quatre coins du monde entier viennent explorer cet endroit mythique. Les fossiles découverts sur place ont été marqués par la présence des crânes Sangiran. Quelques années après les découvertes sur ce site archéologique, les autorités locales ont construit un musée près de cet attrait touristique. Cette galerie expose une panoplie de trésors archéologiques trouvés sur Sangiran comme les crânes de buffle et les os d’herbivores. On peut aussi y observer les fossiles des hommes préhistoriques. Ce musée est divisé en trois halls bien distincts où l’on peut trouver des informations précises sur chaque fossile découvert sur le site de Sangiran.

Gunung Padang, un site mégalithique indonésien en train de sortir de terre

Littéralement la « Montagne pour Dieu », Gunung Padang est sur le point de sortir de terre. Contrairement au plus grand temple balinais dont seules les fondations ont résisté avec le temps, ce site est manifestement indestructible. Il a été épargné de la démolition parce que la hargne des humains a emporté les grandeurs du passé faisant de l’ombre à leur présent. Il s’agit de l’une des plus vieilles pyramides au monde dont les terrasses supérieures sont recouvertes de mégalithes. À l’occasion d’un voyage en indonesie en groupe, la visite de ce site historique et archéologique est recommandée. Toutefois, la fouille dans cette zone a suscité plusieurs polémiques. Ces dernières ont pratiquement impacté les travaux des archéologues et chercheurs sur place. Le plus étrange dans cette histoire est qu’on ne trouve pas d’articles de presse occidentaux qui évoquent la découverte de ce site archéologique.

Yeh Pulu, un site archéologique indonésien niché dans un cadre atypique

Situé au sud-est de la magnifique grotte Goa Gajah, le site archéologique de Yeh Puluh vaut vraiment le détour. Malgré sa petite taille, cet endroit figure parmi les attraits principaux de l’île de Bali qui intéresse plusieurs touristes curieux. C’est d’ailleurs l’un des sites archéologiques indonésiens qui se trouvent dans un paysage à couper le souffle. Il est bien entouré de collines, rizières et rivières. Ce site archéologique, découvert dans les années 1920, est connu pour ses gravures rupestres. Leur découverte s’est effectuée par hasard lorsque les gardiens d’Ubud se sont aventurés dans la région. Les figures taillées à la même roche symbolisent notamment le quotidien des Balinais du moyen-âge. Elles sont visibles le long d’une falaise qui mesure environ une vingtaine de mètres. Selon une légende locale, les fresques du site de Yeh Pulu sont des créations d’un géant nommé Kebo Iwo. Ces trésors culturels dateraient du XIVe siècle.

Author: Damien